Le smartphone nous rend-il fous ?

Le smartphone nous rend-il fous ?

Le téléphone portable est devenu un élément indispensable dans nos vies. On ne peut plus s’en passer, car nous l’utilisons pour rester en contact avec notre famille et nos amis, pour travailler, pour nous divertir, pour faire des achats en ligne et pour accéder à une variété de services en ligne.

Bien que le téléphone portable soit indispensable, mais il a rendu beaucoup d’entre nous dépendants, il est en train de changer nos comportements jusqu’à nous rendre fous.

 

 

Que ce soit à la maison, au travail, dans les transports ou même dans les toilettes ! Le téléphone portable nous accompagne partout, y compris lors des moments de détente.

Au petit-déjeuner, au dîner, on est sur son téléphone au lieu de bien savourer un repas en famille. Sans parler des personnes qui prennent en photo leur plat avant de manger.

Les smartphones s’immiscent jusque dans l’intimité des couples.

Les jeunes, la tête baissée, obnubilés par leur smartphone, se retrouvent à checker leurs textos, à scroller du matin jusqu’au soir au lieu de passer du temps avec leur proche.

Quand vous allez dans un concert, il y a tout le monde qui filme au lieu de regarder en live.

  

 

De nos jours, tout est filmé : accident, incendie, moments intimes. On ne sait plus ce qu’il faut filmer ou pas. Les femmes enceintes qui montrent leur grossesse.

Certaines femmes n’ayant aucune pudeur qui montrent leur nudité pour se sentir importantes au lieu de cultiver leur esprit. Elles se réduisent à des femmes sans valeur, sans dignité.

À cela s’ajoutent des couples qui filment leurs ébats sexuels et la vidéo finit par être publiée sur les réseaux sociaux.

Bon nombre de personnes utilisent constamment le téléphone lors d’évènements familiaux, de cérémonies, au lieu d’accorder plus d’importance aux moments partagés avec les autres.

Certains filment les funérailles. Comment peut filmer un enterrement ? Dans ces moments de deuil, on doit réfléchir à sa mort et se dire qu’un jour, on va mourir, car nul n’est éternel.

 

  

Le téléphone portable est censé nous simplifier la vie, mais il nous complique parfois la vie.

L’utilisation abusive ou irresponsable des téléphones portables peut contribuer à divers risques pour la santé et la sécurité.

On utilise même le téléphone en conduisant, ce qui peut entraîner des accidents mortels.

On utilise aussi le téléphone lorsque l’on marche ou qu’on traverse la route, ce qui peut conduire à des accidents.

Les téléphones portables facilitent la communication en ligne, mais ils peuvent être utilisés pour harceler, intimider ou diffamer les autres, surtout les réseaux sociaux.

L’exposition à la lumière bleue émise par les écrans de téléphone portable peut perturber le sommeil, entrainant des problèmes d’insomnie.

L’utilisation excessive du téléphone portable peut entrainer une dépendance et des problèmes de santé mentale tels que l’anxiété, la dépression et l’isolement social.

 

 

En outre, ces comportements ont un impact négatif sur la vie quotidienne, les relations, le travail, la santé. Il peut être utile de prendre des mesures pour réduire l’utilisation du téléphone et établir un équilibre plus sain.

Fixez-vous des limites de temps pour utiliser votre téléphone et respectez-les. Essayez de ne pas utiliser votre téléphone pendant les repas, lorsque vous êtes en compagnie de quelqu’un, ou avant de vous coucher.

Désactivez les notifications pour les applications qui ne sont pas essentielles.

Essayez de trouver d’autres activités qui vous plaisent et qui vous permettent de vous détendre comme faire de l’exercice, lire un livre, sortir avec des amis, etc.

 

 

En définitive, une utilisation excessive du smartphone peut influer sur celle que l’on vit réellement. On n’a qu’une seule vie et elle doit être vécue avec tous ses sens. Il faut refuser d’être esclave d’un objet. Nous sommes des êtres humains dotés de raison, nous pouvons utiliser le smartphone de manière responsable.

 

Partager cet article...
Publication précédente

Commentaires

Laisser un commentaire

Ils nous ont fait confiance